Le décrochage scolaire au Québec est un enjeu majeur et demande des interventions importantes

  • 30,4 % des garçons et 21,6 % des filles de moins de 20 ans de la Grande région de Montréal n’obtiennent pas leur diplôme d’études secondaires.
  • En moyenne, 77 jeunes quittent les bancs d’école chaque jour au Québec.

Trois causes majeures mènent au décrochage

  • La faible estime des jeunes envers eux-mêmes
  • La démotivation
  • Le manque d'appui de leur entourage

Malheureusement, le Québec arrive en 9e position sur 10 provinces quant au nombre des jeunes entre 20 et 24 ans qui n’ont pas leur diplôme d’études secondaires.

Sur le plan économique, le décrochage coûte cher à la société québécoise : 3,3 milliards $, soit environ 120 000 $ par décrocheur pendant sa vie active.

Promouvoir le succès scolaire signifie se doter d’un Québec meilleur au plan de l’employabilité mais aussi investir dans des jeunes motivés qui auront le goût de se dépasser parce qu’ils croient en leurs capacités.